J’analyse les symptômes de vos plantes malades. La loupe est le microscope sont les outils dont je dispose. J’essaie de découvrir si la plante a reconnu la maladie. Si déjà elle gère elle-même la pathologie, on ne fait rien. Le cas contraire, une plante peut avoir besoin à une aide humaine. On peut par exemple penser à un apport de nutriments, de paillage, l’utilisation de purins ou d’huiles essentielles, des pièges à insectes ou l’attraction d’auxiliaires.

Souvent les problèmes peuvent être évités : tailler dans les règles de l’art, plantes adaptées au climat et au sol, carences ou excès de nutriments, eau ou lumière. Dans tous  les cas, la plante s’affaiblit et ce n’est qu’alors qu’elle risque d’être agressée.

Nous déterminerons ensemble la cause et la solution.