Simplicité et durabilité

Un jardin doit être et rester un plaisir. Lors de la conception on doit donc penser à un minimum d’entretien après. Distance d’implantation entre les éléments du jardin, plantes adaptés au sol, amendements aux sol pour un bon départ de la plante, aménagements en matériaux de qualité (terrasses et autres bois naturellement autoclave, visserie inox, …) sont quelques points dont il faudra tenir compte.

Minimalisme

Un jardin doit être un espace naturelle ou quelques accents humains bien réfléchis attirent l’attention. Less is more.

Un jardin a besoin d’un point d’eau

Lisez-en plus sur la page dédiée aux bassins.

Conception à la main

Etant convaincu que les meilleurs idées nous parviennent ayant le crayon dans la main, je n’utilise pas d’ordinateur pour faire mes plans.

Formes naturelles

Bien que des formes rectangulaires peuvent avoir leurs utilité, un jardin doit disposer de formes fluides et continues qui sillonnent entre et derrière les éléments vivant ou inertes du jardin. Cela pour attirer notre curiosité et d’aller dans le jardin. Trop souvent on regarde le jardin que d’un seul point, près de la maison

Relief

Un jardin avec que 2 dimensions ennuie vite. Une simple bute, grande jardinière, tas de rochers ou une terrasse surélevée peut changer tout.

Pas de produits de synthèse

Vu les problèmes de la pollution des océans, de l’air et des sols en microparticules de plastique, je me suis engagé à ne pas utiliser ces matériaux ou des produits phytosanitaires. J’ai des alternatifs d’origine naturelle comme par exemple le géotextile à base de mais, chanvre ou jute. Seulement pour les bassins j’utilise une bâche EPDM.

Patience

Souvent les gens mettent trop de plantes au m² pour avoir vite de l’effet. L’effet ne tardera effectivement pas. Les plantes entrent en concurrence et poussent vite pour avoir leur part de lumière. Vous aurez des plantes avec des architectures affreuses et assez vite des travaux de taille ou arrachage à effectuer.
Plantez également petit. C’est moins chère et une plante grande aura plus de difficultés pour s’installer. Après 3 ans, la petite plante aura dépassé en taille une grande.

Biodiversité

Fini les haies monospécifique de Lauriers rose, Eleagnus, Cupressus. Variez vos plantations. Il existe des milliers d’espèces qui peuvent être compatibles avec votre jardin.
Chaque jardin devrait aussi avoir un hôtel à insectes,  un abreuvoir ou bassin, des nichoirs ou autres abris pour la vie sauvage. Acceuillez les auxiliaires du jardin, que ce soient les insectes, mammifères, amphibiens, reptiles ou oiseaux. Chacun a un lien particulier avec une autre espèce: décomposeur, prédateur, symbiose. Plus de biodiversité veut dire moins de maladies et moins de chance pour une prolifération d’insectes indésirés.
A cause de l’urbanisation, les zones industrielles et commerciales et les cultures intensives les animaux n’ont plus d’endroit pour se réfugier et se nourrir. Nos maisons, granges et hangars sont plus que jamais hermétiquement fermés. Vous surestimez la place qu’il leur reste. 90% de la biodiversité est déjà décimé. Faites de votre jardin un réserve naturel bien protégé!

Essences bois d’origine Française : châtaignier, cèdre, douglas, mélèze

Des bois naturellement durables. Pas de traitements dangereux pour vos animaux et enfants. Afin de limiter les transports internationales inutiles je choisis des essences qui poussent en France.
Purgé d’aubier, le douglas est un bois naturellement durable à croissance rapide (Exploitation entre 40 et 60 ans). On peut donc considérer cet essence comme une ressource renouvelable. Des lames de première choix sont donc parfait pour une terrasse.

Économies d’eau

Pas d’arrosage automatique par aspersion, pas de gazon tout vert, des plantes plus résistantes, utlisation de BRF (Bois Raméal Fragmenté: jeunes branches riches en nutriments broyés) pour eviter le rechauffement du sol et donc limiter l’évaporation.
Un autre avantage du BRF c’est qu’a sa décomposition a sur la structure de votre sol. Des Fungi (champignons), bactéries et insectes décompositeur sont attiré par cette abondance de matière organique. Cette vie microscopique va décomposer le bois et aider les plantes à mieux assimiler cette nourriture par la suite. Je broie donc souvent les déchets verts des jardin lors de mes entretiens

Accepter la flore spontanée

On peut passer ses journées à lutter contre ‘mauvaises herbes’ ou on peut en profiter en intégrant leur apparition dans les aménagements.